Un guide des meilleures choses à faire à Saint-Malo, Bretagne

Un guide des meilleures choses à faire à Saint-Malo, Bretagne
Un guide des meilleures choses à faire à Saint-Malo, Bretagne

Située aux confins de la France et tout droit sortie des livres d’histoire, Saint-Malo ne doit absolument pas être manquée lors d’un voyage en Bretagne. Voici votre guide ultime des 10+ meilleures choses à faire à Saint-Malo !

Si vous vous intéressez à l’histoire, si vous aimez le nord de la France et si vous êtes à la recherche d’une escapade originale, alors vous devriez peut-être prendre le temps de visiter Saint-Malo en Bretagne. Située dans un endroit où la terre rencontre la mer et où le mythe est souvent difficile à séparer de la légende et de l’histoire elle-même, la ville fortifiée et balayée par les vents, tout droit sortie d’un livre de contes, a été fondée dès le 1er siècle de notre ère par les Gaulois.

Elle a rapidement été connue sous le nom de Reginca ou Aletum par les Romains. Grâce à sa position facilement protégée et fortifiée, la région était le site d’un important fort romain au 4e siècle. Aujourd’hui, cette ville du nord de la France est populaire auprès des vacanciers grâce à ses vues imprenables et à la richesse de ses activités.

Pourquoi St Malo est-elle célèbre ?

Avec ses grandes murailles fortifiées et sa situation en bordure de mer, ce qui signifie qu’elle est largement entourée par les vagues déferlantes de la mer, il est difficile de ne pas reconnaître Saint Malo sur une carte postale ou une photo.

St Malo est surtout connue pour avoir été le lieu de résidence de nombreux corsaires (pirates commandités par l’État) au Moyen Âge. Plus récemment, la ville fortifiée est devenue une destination de vacances populaire grâce à ses nombreux bâtiments historiques, ses vues sur la mer et sa facilité d’accès au reste de la France.

L’histoire de Saint-Malo (…et le nom d’un saint…)

Au milieu du VIe siècle, l’actuelle ville de Saint-Malo a été fondée par un saint du même nom. Saint Malo d’Aleth, immigrant gallois arrivé en Bretagne, est l’un des premiers saints fondateurs. Originaire du Pays de Galles, il est arrivé dans la région pour aider à l’œuvre de Saint Aron de Bretagne, établissant plusieurs églises dans la région. Également connu sous le nom de Saint Maclou, on pense que son nom dérive des anciens mots bretons signifiant “otage” et “brillant/beau”.

Bien que les murs et les fortifications actuels de la ville aient été construits aux alentours du 12e siècle, Saint Malo n’a pas acquis de réelle notoriété avant l’apparition des corsaires aux 17e et 18e siècles. Malheureusement, comme une grande partie du nord de la France, de grandes parties de la ville ont été détruites pendant la Seconde Guerre mondiale. La plupart de ce que l’on peut voir est une reproduction assez fidèle construite entre 1948 et 1960.

La ville connaît certaines des plus grandes marées d’Europe, ce qui donne lieu à un paysage dramatique en constante évolution. Un instant, le ciel est bleu, et l’instant d’après, une tempête fait rage. Les ciels pierreux contrastent fortement avec les imposants remparts de granit.

Bien que la population ait tendance à osciller autour de 150 000 habitants, elle peut dépasser largement les 200 000 habitants au plus fort de la saison touristique. Cela dit, lors de notre visite au début du mois de septembre, juste après la ruée estivale du mois d’août, je n’ai pas trouvé l’endroit trop bondé du tout !

Pourquoi vous devriez visiter Saint Malo ?

Toute l’histoire

Il est bien connu que la devise de Saint-Malo, qui remonte au XVIe siècle, est “Ni Français ni Breton, Malouin suis”. La ville a une longue histoire d’autonomie, ce qui a sans doute favorisé l’apparition d’une multitude de corsaires et de pirates au fil des ans.

Si vous aimez lire des livres de fiction avec une touche d’histoire (et si vous êtes francophile dans l’âme !), vous devez absolument lire “All the Light We Cannot See” d’Antony Doerr. Ce roman, récompensé par le prix Pulitzer, se déroule au plus fort de la Seconde Guerre mondiale, dans divers endroits d’Europe, notamment à Paris et, bien sûr, à Saint-Malo. Je ne veux pas en dire trop, mais il est intéressant de noter que la prose et les descriptions sont d’une beauté extraordinaire…

Légendes locales

Avec sa propre langue locale, le breton, et la mythologie celtique qui n’est jamais très loin, la Bretagne est non seulement inondée par la mer mais aussi par les mythes et légendes régionaux. Les contes arthuriens locaux qui méritent d’être mentionnés sont ceux qui impliquent le magicien Merlin, qui aurait résidé dans les forêts bretonnes magiques, ainsi que celui du Château de Comper, dans le Morbihan, qui aurait été le lieu de naissance de Sir Lancelot.

Ailleurs en Bretagne, les histoires d’amants maudits, de pécheurs et bien sûr de saints ne manquent pas. Saint-Malo lui-même est le saint patron de la ville de Saint-Malo, des objets perdus et (un peu par hasard) des gardiens de cochons. Prétendument né au Pays de Galles, il serait le fondateur de la ville actuelle et l’un des saints fondateurs de la Bretagne.

Plages dorées

Si les plages de sable sont votre truc, alors vous êtes au bon endroit. Si le temps le permet (il faut savoir qu’il pleut souvent dans cette partie de la France – ce n’est pas pour rien que ces collines sont si vertes !), passer la journée à explorer les plages dorées de Saint-Malo est un must absolu.

Parmi les plages qui se trouvent à l’extérieur de la structure fortifiée de Saint-Malo, citons la Plage du Mole (cette plage populaire manque d’espace mais offre une vue imprenable), ainsi que la Plage de l’Eventail (bien qu’il s’agisse de la plus rocheuse des plages de Saint-Malo, Chateaubriand l’a nommée parmi ses préférées lorsqu’il était enfant).

Saint Malo est le point de départ idéal pour explorer la région

Parmi les meilleures excursions d’une journée au départ de Saint-Malo, citons la visite du Mont Saint Michel tout proche (vous savez, cette île à marée de forme conique qui abrite une abbaye gothique), ainsi qu’une excursion dans la ville médiévale la mieux préservée de Bretagne, celle de Dinan. Consultez les meilleurs prix d’hébergement à Saint-Malo ici.

Ailleurs en Bretagne, une terre bien connue pour son littoral accidenté et ses vagues sauvages, il y a des étendues de côte à explorer, des châteaux abandonnés à épier et plus de randonnées que vous ne pourriez espérer faire en une seule vie.

Pour une destination plus éloignée des sentiers battus lors d’une excursion d’une journée à Saint-Malo, pensez à visiter la plage de Fort Guesclin, une île à marée qui a depuis été fortifiée de manière impressionnante. Pour plus d’inspiration, consultez notre guide des meilleures excursions d’une journée au départ de Saint-Malo.

Cuisine locale en Bretagne

Les meilleures crêpes françaises viennent de Bretagne. C’est un fait. (Et il est intéressant de noter que de nombreuses crêpes sont faites de sarrasin). Les amateurs de desserts sucrés devraient également goûter au Kouign-Amann, une pâtisserie locale faite de beaucoup de sucre et de morceaux de beurre.

Si vous préférez le salé au sucré, sachez que cette région du monde est célèbre pour ses fromages et ses cidres brassés localement. Les points forts de la Bretagne et de la Normandie voisine sont Pont-l’Évêque, Livarot, Brillat-Savarin, Port Hi.

Pour les amateurs de plats à base de fruits de mer, il est intéressant de noter qu’en raison de la proximité de Saint Malo avec la mer, il y a de nombreux restaurants qui servent un menu inspiré de la mer à l’intérieur de la ville fortifiée. Parmi les fruits de mer bretons à ne pas manquer, citons les Moules Marinières (moules de Cancale) et la Cotriade (ragoût de poisson).

Retrouvez les meilleurs articles de voyage sur tunertricks.com.

Les meilleures choses à faire à Saint Malo

1. Explorez le Grand Bé (également connu sous le nom de “Bey”)

Saint Malo abrite également deux îles, situées à quelques centaines de mètres des rivages de ses plages de sable. Le Grand Bé est la dernière demeure du célèbre écrivain romantique François-René de Chateaubriand, originaire de Saint-Malo et écrivain de renom. Sa tombe est orientée vers l’ouest, en direction de la mer. À marée basse, l’île peut être approchée à pied depuis la plage voisine de Bon-Secours.

2. Spy le Petit Bé (deuxième île de Saint Malo)

Cette petite île, qui abrite un fort et une batterie du XVIIe siècle, se trouve à proximité de son île voisine. Petit Bé est également une île à marée et est accessible à pied depuis le continent à marée basse. Le fort a été construit et conçu à l’origine pour protéger la ville des Britanniques et des Hollandais. Le fort a été classé site historique en 1921 et est resté abandonné jusqu’en 2000, date à laquelle il a été remis à un office du tourisme local.

3. Déambuler le long des Remparts de Saint Malo

Comme dans toute ville fortifiée, l’une des plus grandes attractions de la ville est constituée par les remparts eux-mêmes ! Vous pouvez marcher sur toute la longueur de la ville, ce que je vous recommande vivement de faire. Il n’y a rien de tel qu’une vue à vol d’oiseau pour se faire une idée de l’endroit.

Hauts et imposants, les remparts encerclent toute la ville. La construction de la muraille a commencé dès le XIIe siècle, protégeant ainsi la ville des pirates et des envahisseurs potentiels. Des améliorations ont été apportées au 18e siècle afin d’inclure une plus grande partie de la ville. À cette époque, jusqu’à trois quarts des murs d’origine ont été remplacés.

4. Entrez dans la cathédrale de Saint-Malo

Parmi toutes les cathédrales de France, il y a bien sûr de nombreux bâtiments ecclésiastiques historiques et étonnants qui valent la peine qu’on s’y aventure. La cathédrale de Saint-Malo, qui remonte au 12e siècle, est remplie de vitraux étonnants et est dédiée à Saint-Vincent de Saragosse. Sa visite est gratuite et vaut la peine de s’y promener…

5. Découvrez La Cour La Hussaye, une tourelle de conte de fées au cœur de Saint Malo

À vrai dire, l’une des meilleures choses à faire à Saint-Malo est de simplement se promener et de voir où vos pieds vous mènent. Cependant, chaque fois qu’il y a une tour en spirale à voir, vous pouvez parier que je suis la première à la visiter…

En me baladant dans les ruelles pavées et en serpentant dans les charmantes rues de Saint-Malo, je suis tombée sur cette tourelle bien réelle. Curieuse d’en savoir plus, j’ai rapidement ouvert un moteur de recherche !

Sur les cartes postales anciennes de la ville, la tour est souvent appelée “Maison de la duchesse Anne”, ce qui m’a amené à me demander qui était exactement Anne ! Après tout, nous portons le même nom… Malheureusement, je ne l’ai jamais su. On suppose qu’elle faisait partie de la riche bourgeoisie qui habitait autrefois le manoir.

La Maison Hussaye serait la plus ancienne maison encore debout dans la ville. La tourelle a été construite dès le 15e siècle, tandis que la maison elle-même a été démolie et reconstruite à une date ultérieure. Pendant la lutte pour la ville en 1944, bien que la majeure partie de la ville ait été détruite, la maison et la tour sont restées intactes. C’est l’un des seuls bâtiments de la ville à l’être.

6. Rue Chat qui Danse, nom de rue le plus étrange de Saint Malo

L’un des moments les plus amusants de la journée a été de tomber sur une petite rue nommée “Rue Chat qui Danse”, littéralement traduite par “rue du chat qui danse”. Avant qu’il n’y ait des noms de rues propres, il était courant de désigner les routes et les rues par les monuments qui s’y trouvaient. Le Chat qui danse était un débit de boissons local, célèbre pour sa clientèle de marins.

Mais ce n’est pas tout ! La référence au “chat” dans le nom de la route a apparemment deux connotations dans ce cas. Non seulement c’était le nom du bar de la rue, mais le nom a également été donné en référence au seul soldat qui est mort lorsque l’un des navires locaux a explosé lors d’une attaque anglo-hollandaise au 17ème siècle.

7. Se détendre sur les plages de Saint Malo

Parmi toutes les meilleures choses à faire à Saint-Malo, l’une des activités les plus prisées est de s’asseoir, de rester et de regarder les vagues déferler sur la plage. Pour une ville de bord de mer, avec des remparts, les plages de Saint Malo sont étonnamment grandes, bien que bondées.

En visitant la ville en plein été, au mois d’août, il n’y avait littéralement plus aucun endroit où poser sa serviette de plage ! Comme notre visite ne durait que quelques heures, nous avons choisi de ne pas nous attarder sur le littoral et de découvrir ce que la ville avait d’autre à offrir.

8. Découvrez l’histoire des pirates à Saint Malo

Ce qu’il y a de mieux en France, c’est que chaque région a sa propre ambiance, sa culture, sa cuisine et parfois même sa langue. Bien sûr, la Bretagne n’est pas différente ! Cette région de France a historiquement lutté pour maintenir sa propre indépendance à travers les âges.

Qu’il s’agisse d’avoir sa propre langue, le breton, ou de résister à maintes reprises au reste de la France, la Bretagne s’est toujours efforcée d’être différente. Les habitants de Saint-Malo (ou malouins, comme ils se désignent eux-mêmes) sont allés encore plus loin. Ils ont refusé à plusieurs reprises d’être gouvernés par la France, ou même par les lois bretonnes au niveau local.

En raison de sa proximité avec la mer et de son indépendance, le roi de France a trouvé en Saint-Malo l’endroit idéal pour s’approvisionner en corsaires dans ses missions contre les Anglais. Si vous vous demandez ce qu’est un corsaire, c’est en fait un mot compliqué pour “pirate” !

On les appelait aussi “corsaires”. Les habitants de la ville qui prenaient la mer faisaient beaucoup de profits en attaquant des navires en haute mer, pillant et saccageant au passage. Souvent, les missions se traduisaient de la mer à la terre. Les pirates de Saint-Malo sont allés jusqu’à Plymouth, dans le sud du Devon, au Royaume-Uni.

Mais les marins de Saint-Malo ont un titre bien plus infâme que celui de marins aux mœurs douteuses. Un certain marin de la ville, Jacques Cartier, est considéré comme le premier Européen à avoir redécouvert le Canada. Envoyé par le roi François Ier, il a débarqué dans ce qui est aujourd’hui le Québec, dans le Canada moderne. Cartier aurait également été le premier Européen à descendre et à cartographier le fleuve Saint-Laurent.

9. Excursion d’une journée au Fort du Guesclin

Le Fort du Guesclin est perché au sommet d’une île rocheuse et accidentée, à une certaine distance du rivage. Cette fortification est en place depuis le 13e siècle, et peut-être même avant !

Bien que vous ne puissiez pas visiter cette minuscule île fortifiée, vous pouvez l’admirer de loin. Après tout, il y a une plage publique gratuite sur le continent qui est parfaite pour pique-niquer, patauger dans l’eau, ou simplement profiter du littoral breton.

10. Faites une excursion d’une journée dans le reste de la Bretagne

De la côte sauvage aux établissements séculaires, la Bretagne a quelque chose à offrir même aux voyageurs les plus exigeants. Et si vous n’avez pas accès à votre propre moyen de transport ? Pas de problème ! Pour visiter Saint-Malo et ses environs, pensez à louer une voiture avec Roadstr.fr.Pour visiter Saint-Malo et ses environs, pensez à louer une voiture avec Roadstr.fr.

Ce qu’il faut savoir avant de visiter Saint Malo

Si vous souhaitez visiter Saint Malo lors de votre prochain séjour en France, vous avez fait un excellent choix ! La ville regorge d’attractions historiques et originales. Entre la dégustation de plats traditionnels bretons et la visite des nombreux musées de la ville, il y en a pour tous les goûts !

Avant de partir, sachez que si l’anglais est largement parlé, il est poli d’apprendre quelques mots de la langue locale, le français. Apprendre quelques mots simples comme “bonjour”, “s’il vous plaît”, “merci” et “désolé” est un bon point de départ. Pour vous aider à vous débrouiller, je vous recommande de vous munir d’un simple manuel de conversation en français comme celui-ci.

Saint-Malo (et la France en général) utilise des prises de courant de type C et E. Par conséquent, si vous voyagez depuis le Royaume-Uni, les États-Unis, le Canada et de nombreuses autres destinations, vous devrez acheter un adaptateur. Je vous recommande d’acheter un adaptateur de voyage universel que vous pourrez utiliser pour plusieurs destinations (plutôt que d’acheter un nouvel adaptateur pour chaque endroit que vous visitez).

Où se loger à Saint-Malo ?

Grâce à son statut d’attraction majeure de la Bretagne, la ville et ses environs ne manquent pas d’hébergements bien notés et adaptés à tous les budgets. Cependant, comme St Malo peut être très fréquentée, surtout pendant la haute saison (c’est-à-dire l’été), je vous recommande vivement de réserver votre logement bien à l’avance.